Témoignages d'étudiants de la licence professionnelle - Promotion 2016/2017 

Etudiants licences proCéline BOULEVARD - Parcours MTCT (Métiers techniques des collectivités territoriales)

"Lors de ma formation initiale, j’ai effectué un BTS d’aménagement paysager en 2007 puis j’ai tenté en 2010 un concours de technicien supérieur. Le bassin de l’emploi n’étant pas très porteur dans mon secteur de recherche, je me suis dirigé ensuite vers l’import/export de textile durant quelques années. Après réflexion, j’ai entrepris une démarche de reconversion professionnelle. 
Ce qui m’a intéressé dès le début, c’est la diversité et la polyvalence des métiers proposés dans la FPT. La licence est une formation en alternance, professionnalisante, qui nous permet d’être baignés pendant une année dans un milieu que l’on ne connait pas beaucoup. La théorie acquise et sa mise en pratique, puis les rencontres et les échanges avec les professionnels de la FPT vont nous permettre d’être opérationnel rapidement et c’est ce que je souhaitais.
Je vais effectuer mon stage à la mairie de Penmarc’h au service technique dans le service des espaces verts. Ma mission principale va concerner le plan de gestion des espaces verts, plus exactement l’organisation du service des espaces verts.
La formation est condensée et intense. Nos intervenants sont des professionnels territoriaux compétents, ce qui nous permet un échange très riche d’informations et de réalité concrète. Contrairement aux préjugés, les filles sont autant intéressées par la filière technique que les garçons, idem pour la filière administrative."

Sébastien DEMABRE - Parcours MAT (Métiers de l'administration territoriale)

"J’ai eu mon diplôme d’ingénieur agroalimentaire en 2003 mais je me suis finalement tourné vers le commerce et la jardinerie. J’ai occupé un poste de responsable de jardinerie puis un poste de responsable logistique. Suite à une remise en question, j’ai effectué un bilan de compétence sur 3 mois, c’est dans ce cadre-là que j’ai pris connaissance de la licence MAT. Je me suis tourné vers cette licence pour pouvoir accéder aux métiers transverses et diversifiés de la fonction publique territoriale
A mon sens la licence va nous permettre d’acquérir une culture de l’environnement territorial qui pour l’instant nous a fait défaut lors de candidatures spontanées en collectivités. Il n’est pas forcément évident de faire comprendre sa démarche lorsque l’on a une expérience significative de plusieurs années dans le secteur privé et que l’on frappe aux portes des collectivités. La licence peut alors être un tremplin et une preuve significative de notre engagement, de notre motivation et de notre souhait réel d’intégrer la fonction publique territoriale. Il faut également profiter de ce temps de formation pour se créer du réseau.
Je vais effectuer mon stage à la commune de Saint-Servais. Il s’agira de mener une réflexion analytique sur les perspectives de développement du Pôle enfance. Je voudrais d’ailleurs préciser que nous avons été très bien accompagné par le CDG concernant la recherche de nos stages, ce qui nous a permis de débuter la formation plus sereinement. Il n’y a plus qu’à !"

 

Et les anciens étudiants, ils nous disent quoi ?

Isabelle, secrétaire générale d’une commune du Nord Finistère (700 habitants) / Parcours MAT 

"Après avoir travaillé 17 ans dans une entreprise privée, j'ai eu envie de donner un nouvel élan à ma carrière. Dans la presse, la formation que proposait le centre de gestion m'a fortement intéressée à la première lecture.
Ayant obtenu un BTS comptabilité et gestion en 1993, je pouvais postuler pour cette licence pro "métier de l'administration territoriale". Cette formation m’est apparue enrichissante car elle permettait d'apprendre la théorie par les cours à la faculté de RENNES II et la pratique en alternance dans une collectivité du Finistère.
J'ai fait la demande d'un CIF (congé individuel de formation), avec l'accord de l'entreprise dans laquelle je travaillais. J'ai intégré en septembre 2009 cette formation. Ce fut une année dense : reprendre les cours, avoir du travail à faire le soir, la rédaction des mémoires. Le changement de rythme fut impressionnant mais je n'ai aucun regret.
A la fin de la formation, la secrétaire de mairie où j'ai fait mon stage, a fait valoir ses droits à la retraite. J'ai donc postulé et j’ai été retenue pour cet emploi.

Je travaille depuis août 2010 dans cette collectivité de 700 habitants où je m'épanouis pleinement. Ce poste est polyvalent, les tâches sont diverses et variées, il est nécessaire de connaitre l'état civil, l'urbanisme, la comptabilité, l'accueil, la gestion du personnel, être disponible, avoir un bon relationnel avec les élus, les administrés... Je vais en formation régulièrement pour actualiser mes connaissances. En juin 2012, j'ai obtenu le concours d'adjoint administratif 1ère classe et j’ai ainsi pu être titularisée."

Jacky, directeur adjoint des services techniques d’une collectivité du Sud Finistère / parcours MTCT

« Après 20 années d’expérience dans le secteur privé, j’ai souhaité intégrer le service public local. La licence professionnelle MTCT a été la passerelle qui m’a permis de réaliser mon projet. Outre les matières techniques, c’est surtout l’apprentissage des règles budgétaires, de la réglementation des marchés publics ainsi que la préparation aux concours qui m’ont été profitables. Les 17 semaines de stage pratique dans une collectivité ont été essentielles pour ma compréhension des rouages entre les différents acteurs du service public et les relations élus-usagers-agents. A l’issue de la formation en 2011, j’ai effectué un contrat d’un an. Depuis, j’ai obtenu un concours et j’ai été nommé technicien stagiaire aux fonctions de Directeur-adjoint des services techniques (25 agents). »

Les tuteurs/tutrices témoignent…

Annie Le Bihan, DGS de la commune de Ploudiry, tutrice d’Alixia Le Gall

Annie Le Bihan a accompagné durant l’année universitaire 2012-2013, Alixia Le Gall, étudiante de la licence des métiers de l’administration territoriale.

«  Cela fait désormais 11 ans que j’encadre des stagiaires comme Alixia, issus de la licence professionnelle des métiers de l’administration territoriale ou de la formation agent administratif polyvalent organisée par le Centre de Gestion » nous informe Annie Le Bihan, DGS de la commune de Ploudiry. La mairie, qui compte 2 agents administratifs et 3 agents techniques, accueille des stagiaires depuis de nombreuses années. Jean-Jacques Piton, maire de la collectivité est en effet très favorable à ces formations. Dès son arrivée, le stagiaire est intégré à la vie de la collectivité. Annie invite la presse pour informer les 920 habitants de Ploudiry de l’arrivée de ce nouvel agent administratif.

Annie s’attache à « former des étudiants opérationnels en juin qui pourront rapidement intégrer par le service intérim du CDG une autre collectivité finistérienne ». Dans une petite commune comme Ploudiry, le stagiaire remplit des missions polyvalentes dans la gestion administrative et financière de la commune. Annie oriente les missions qu'elle confie à l'étudiant en fonction de sa spécialité choisie au second semestre de la licence professionnelle. Alixia, qui suivait l’option Ressources humaines a participé à de nombreuses reprises aux conseils municipaux, aux entretiens de personnel et au suivi du document unique. Annie s’implique dans le cursus de ses étudiants, jusqu’à la soutenance de mémoire à laquelle elle participe avec le tuteur universitaire de l’étudiant. « Chaque année je prends toujours autant de plaisir à partager mon expérience et à guider les étudiants dans leur projet professionnel ».

Si le profil de tuteur admet une certaine organisation en interne, force est de constater que cette expérience est source d’une réelle valeur ajoutée pour la collectivité. « L’échange mutuel qui s’opère au quotidien avec « l’apprenti » redonne un second souffle à mon travail » précise Annie. « Même si cette expérience requiert des moyens et du temps de formation, je recommanderai sans hésitation aux collectivités de s’appuyer sur les compétences d’un étudiant stagiaire ».

Annie incite ses étudiants à se présenter aux concours de la fonction publique territoriale. Elle compte parmi ses anciens stagiaires, toutes formations confondues, des agents sur des postes d’encadrement comme Jennifer Porhel, DGS de la commune d’Hanvec et Julien Vinson, DGS à Plouégat-Guerrand. Quant à Alixia, elle a intégré dès la fin de son stage la commune de Plounéventer pour une mission intérim de 9 mois.