Mis à jour le

jeu 13 juin 2019
République française 3000
Circulaire du 5 juin 2019

Par circulaire du 5 juin 2019, le Premier ministre a défini les axes de réforme à développer afin de transférer les décisions au niveau déconcentré adhoc et à repenser l'organisation et le fonctionnement des administrations centrales.

Sept axes ont été définis :

Renforcer l'efficacité des administrations centrales dans un souci de plus grande proximité afin de renforcer l'efficacité de l'action publique.

Simplifier le paysage administratif en réduisant le nombre d'instances et de commissions

Rapprocher les administrations des citoyens et des territoires en délocalisant en région certaines fonctions et missions

Aller le plus loin possible en matière de déconcentration. Un calendrier de réalisatiton doit être fixer prochainement pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2020

Améliorer le fonctionnement du travail interministériel en développant la culture de la coopération entre administrations comme entre services. L'accent est mis sur l'utilisation d'outils modernes de partage et de traitement de l'information permettant le travail collaboratif et la traçabilité des décisions

Encadrer et revoir l'usage des circulaires. Elles doivent permettrent l'accompagnement et le suivi de l'exécution des réformes et transformations de l'action publique et non traiter de l'organisation et du fonctionnement des services ou d'interprétation des normes. 

Mieux suivre l'impact des réformes. Chaque projet de loi devra prévoir cinq indicateurs d'impact afin de mesurer de manière efficace l'atteinte des résultats.  

L'ensemble des ministres et secrétaires d'état ont jusqu'au 15 juin pour traduire ces changements au sein de leur administrations.

Lire l'intégralité de la circulaire