Mis à jour le

jeu 16 mai 2019
document fete des meres 1942

document fete des meres 1942La fête des Mères est une fête annuelle célébrée dans de nombreux pays. La France ne déroge pas à la règle puisque l’évènement se célèbre prochainement. Aujourd’hui, cette célébration est considérée par les uns comme une preuve d’amour et par les autres comme un simple outil commercial. Cependant, cela n’a pas toujours été le cas.

En effet, afin d’enrayer la baisse continue de la population, pendant et entre les guerres, les gouvernements font preuve de « propagande » comme nous le démontre si bien cette archive retrouvée lors de la mission archives à Loctudy.

Les mères des familles nombreuses peuvent recevoir la médaille de la famille. Cette distinction est souvent décernée, par décret, lors de la fête des mères.

Afin d’accéder à ce haut mérite, les critères sont les suivants :

« La médaille de la famille française est destinée à rendre hommage au mérite des mères de famille qui ont dignement élevé de nombreux enfants et à leur témoigner la reconnaissance de la Nation. Seules peuvent y prétendre les mères de famille de nationalité française qui, par leurs soins éclairés, leurs activités laborieuses et leur dévouement, auront fait un constant effort pour inspirer à leurs enfants, dans les meilleures conditions d’hygiène physique et morale, l’amour du travail et de la probité, ainsi que le souci de leurs devoirs sociaux et patriotique.

Celle de bronze est donnée aux mères de famille remplissant les conditions ci-dessus lorsqu’elles ont au moins cinq enfants légitimes simultanément vivants. Si, les mêmes conditions étant remplies, le nombre des enfants est de huit, la médaille est d’argent. Quand il est de dix, elle est de vermeil et porte le nom de médaille d’or […] » (Lettre du préfet adressée aux maires du Finistère, le 17 juin 1941).

En conclusion, que ce soit par amour, par esprit commercial ou familial…en mai, fait ce qu’il te plaît mais n’oublie pas de souhaiter une bonne fête à celle qui t’est si précieuse.

Sources pour la rédaction de l’article : archives 1Q31 de la mairie de Loctudy.