Mis à jour le

lun 01 juil 2019
emploi - panneaux
Des métiers en tension dans la Territoriale

Quels éléments clés retenir pour développer une politique de Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ?

Forte de 1 885 820 agents, la FPT accuse une diminution de 0,5 point de ses effectifs entre 2014 et 2016. A noter tout de même une hausse de 0.2 point pour la Bretagne.

Autre enseignement essentiel : les départs à la retraite s’accélèrent. Plus de 47 000 dossiers ont été enregistrés en 2017, soit une progression de 23 % depuis 2014 et 45 % des agents présents en 2017 sont en âge de partir à la retraite à l’horizon 2030.

En concurrence avec le privé

Ces départs massifs pourraient à l’avenir confronter les collectivités à des problèmes de recrutement. « Les prémices commencent à se faire sentir avec des difficultés pour recruter des agents des catégories A et C. A la fois parce qu’il y a moins de lauréats aux concours dans certaines régions, mais aussi par rapport aux recrutements directs. Par exemple, nombre de jardiniers, soudeurs ou métalliers ont été embauchés sur une même période. Ces profils vont devenir difficiles à trouver, d’autant qu’ils sont également recherchés par les entreprises privées. »

Des métiers en tension :

Différentes filières sont « en tension » (exemple : travailleurs sociaux, animateurs-éducateurs). A noter tout de même que « pour la seule année 2017, la filiale administrative est surreprésentée avec 7 métiers en tension, dont celui de secrétaire de mairie depuis 2012 », avancent les auteurs de l’étude.

La territoriale peine à séduire

Sur les profils techniques, la FPT peine à séduire les candidats, mais aussi à fidéliser les agents, faute d’une rémunération suffisamment attractive comparée à celle proposée par les entreprises. « C’est aussi le rapport des agents à la position de fonctionnaire qui est en jeu », certains d’entre eux s’interrogeant désormais sur l’opportunité ou l’intérêt d’être fonctionnaire tout au long de leur carrière, compte tenu des facilités de mises en disponibilité ou même de la possibilité de démissionner.

Le panorama de l’emploi montre par ailleurs que le recrutement direct des agents de la catégorie C reste le premier motif d’embauche.

Départs anticipés

+ 8,5 % de départs à la retraite pour invalidité ont été enregistrés entre 2014 et 2017. Les 5 cadres d’emplois les plus concernés, en 2017, relèvent de la catégorie C, les adjoints techniques territoriaux représentant près de 58 % des départs anticipés. « Les employeurs territoriaux ont un champ énorme à explorer en termes de prévention, d’aide à la reconversion et, en général, de prise en compte de cette problématique dès le début de carrière, indique ­Mathilde ­Icard, directrice du CDG du Nord. Les centres se dotent d’équipes pluridisciplinaires afin d’aider les collectivités à construire un plan de formation et inverser cette tendance. »

Les chiffres clés à retenir :

  • 54 % des agents territoriaux sont employés par les communes
  • 16 % par les établissements intercommunaux,
  • 15 % par les conseils départementaux
  • 5 % par les conseils régionaux.
  • + 27 % : telle est l’évolution du nombre d’offres d’emploi publiées par les CDG entre 2014 et 2017. Un phénomène lié au renouvellement des contractuels déjà en poste, mais aussi aux difficultés de recrutement touchant certains métiers.

L’intégralité de l’étude est accessible ici :

https://www.lagazettedescommunes.com/627605/des-metiers-en-tension-dans-la-territoriale/

 

Pour contacter votre équipe de territoire :

PAYS DE BREST : cdg.contact1@cdg29.bzh

PAYS DE CORNOUAILLE : cdg.contact2@cdg29.bzh

PAYS DE MORLAIX-COB : cdg.contact3@cdg29.bzh