Il existe 3 types de concours : les concours interne, externe, troisième concours.

Le concours « externe »

Il est ouvert aux candidats justifiant de certains diplômes.

Chaque statut particulier précise ces conditions. Il peut être exigé de posséder un diplôme d’un niveau minimum donné, correspondant à un des cinq niveaux (I, II, III, IV et V) de la classification retenue pour l’homologation des titres et diplômes de l’enseignement technologique.

  • Catégorie A : bac+3 ou plus (niveaux I et II)
  • Catégorie B : bac+2 ou bac (niveaux III et IV)
  • Catégorie C : inférieur au Bac (niveau V : Brevet des collèges, BEP, CAP…).

Vous n'avez pas le diplôme requis pour passer un concours en externe ! Faites une équivalence de diplôme et/ou une reconnaissance de l'expérience professionnelle (REP concours)

Le concours « interne»

Il est ouvert aux fonctionnaires (territoriaux, de l'Etat ou d'établissements publics hospitaliers) et agents publics sous réserve de position d’activité et d’une durée de service minimum dans la Fonction Publique.

Le "troisième concours" (ou troisième voie)

Les troisièmes concours sont ouverts aux candidats justifiant de l'exercice, pendant une durée de quatre années, d'une ou de plusieurs activités professionnelles, quelle qu'en soit la nature, d'un ou de plusieurs mandats de membre d'une assemblée élue d'une collectivité territoriale ou d'une ou de plusieurs activités en qualité de responsable, y compris bénévole, d'une association. La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si les intéressés n'avaient pas, lorsqu'ils les exerçaient, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d'agent public. Toutefois, cette règle ne fait pas obstacle à ce que les activités syndicales des candidats soumis à l'article 23 bis de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires soient prises en compte pour l'accès à ces concours. La durée du contrat d'apprentissage et celle du contrat de professionnalisation sont décomptées dans le calcul de la durée d'activité professionnelle exigée. Les titulaires de contrats aidés (C.A.E, C.A.V.) peuvent y avoir accès dans la mesure où ils remplissent les conditions exigées par les textes.

Les statuts particuliers fixent la nature et la durée des activités requises et la proportion des places offertes au titre du troisième concours par rapport au nombre total des postes ouverts au concours.