Choisir un concours

Il existe 3 types de concours : les concours externe, interne, troisième voie.

Le concours « externe »

Il est ouvert aux candidats justifiant de certains diplômes.

Chaque statut particulier précise ces conditions. Il peut être exigé de posséder un diplôme d’un niveau minimum donné, correspondant à un des cinq niveaux (I, II, III, IV et V) de la classification retenue pour l’homologation des titres et diplômes de l’enseignement technologique.

  • Catégorie A bac+3 ou plus (niveaux I et II)
  • Catégorie B bac+2 ou bac (niveaux III et IV)
  • Catégorie C inférieur au Bac (niveau V : Brevet des collèges, BEP, CAP…)

Le concours « interne»

Il est ouvert aux fonctionnaires (territoriaux, de l'Etat ou d'établissements publics hospitaliers) et agents publics sous réserve de position d’activité et d’une durée de service minimum dans la Fonction Publique.

La "troisième voie" (ou troisième concours)

Les troisièmes concours sont ouverts aux candidats justifiant de l'exercice, pendant une durée de quatre années, d'une ou de plusieurs activités professionnelles, quelle qu'en soit la nature, d'un ou de plusieurs mandats de membre d'une assemblée élue d'une collectivité territoriale ou d'une ou de plusieurs activités en qualité de responsable, y compris bénévole, d'une association. La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si les intéressés n'avaient pas, lorsqu'ils les exerçaient, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d'agent public. Toutefois, cette règle ne fait pas obstacle à ce que les activités syndicales des candidats soumis à l'article 23 bis de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires soient prises en compte pour l'accès à ces concours. La durée du contrat d'apprentissage et celle du contrat de professionnalisation sont décomptées dans le calcul de la durée d'activité professionnelle exigée. Les titulaires de contrats aidés (C.A.E, C.A.V.) peuvent y avoir accès dans la mesure où ils remplissent les conditions exigées par les textes.

Les statuts particuliers fixent la nature et la durée des activités requises et la proportion des places offertes au titre du troisième concours par rapport au nombre total des postes ouverts au concours.

 

Choisir un examen

Les fonctionnaires territoriaux qui désirent obtenir un avancement au grade supérieur dans leur cadre d’emplois (examens d'avancement de grade) ou accéder au cadre d’emplois immédiatement supérieur voire même changer de catégorie (examens de promotion interne) peuvent se présenter à un examen professionnel.
Si vous souhaitez vous inscrire à ces examens, renseignez-vous auprès de la DRH ou du service du personnel de votre collectivité pour vérifier si vous remplissez les conditions fixées par la réglementation.

Attention : Contrairement aux concours, qui sont ouverts pour un nombre de postes limité et défini à l'avance, le nombre d'admis à un examen professionnel ne dépend que de la valeur des résultats de chaque candidat indépendamment des autres puisque nul ne peut être admis s'il n'a obtenu à l'ensemble des épreuves une moyenne de 10 sur 20. L’examen est valable sans limitation de durée.

La réussite à un examen professionnel permet l'inscription sur la liste d'admission mais ne vaut pas automatiquement nomination. Elle ne constitue que la première étape des procédures d'avancement de grade ou de promotion interne.

Il est important de distinguer les deux notions qui recouvrent des réalités bien différentes :

  • L'avancement de grade a lieu après inscription sur un tableau d'avancement établi par la collectivité territoriale et après avis de la Commission Administrative Paritaire (C.A.P) compétente. La collectivité n’est pas tenue d’inscrire puis de nommer tous les fonctionnaires inscrits sur le tableau.
  • La procédure de promotion interne intervient, après avis de la Commission Administrative Paritaire (C.A.P) compétente, pour un nombre restreint de fonctionnaires faisant l'objet d'une proposition d'inscription sur la liste d'aptitude dressée au titre de la promotion interne et dont l'établissement résulte de l'application d'un quota restrictif. Pour les collectivités affiliées au CDG, c’est le président qui dresse cette liste. Elle équivaut à l’obtention du concours (valable un an, renouvelable deux fois, validité nationale)